Si vous lisez cette brève, c’est que vous êtes très probablement intéressé(e) par le développement personnel. Vous avez donc déjà lu ou entendu des coachs et thérapeutes, via les médias, vous encourager à « dépasser vos peurs », à avoir une « confiance illimitée », à briser vos croyances basées sur la peur, etc. 
Ces messages sont destinés à nous motiver, notamment lorsque nous sommes dans une situation difficile, ce qui est très louable. Pourtant, une séance que j’ai eue avec un coaché samedi dernier (qui peut-être, se reconnaîtra), m’a fait réfléchir à ces différents conseils sur la peur. 
En effet, le coaché en question me confiait avoir peur de créer son entreprise , par crainte de perdre sa sécurité financière. A la suite de notre séance, j’ai pensé aux limites que cette peur engendrait pour la création de son projet, mais en même temps à l’utilité de cette émotion.
En effet, si nous n’avions plus peur, nous nous exposerions davantage au risque, et nous serions tentés par un passage à l’action non réfléchi, avec des conséquences plutôt désastreuses. Imaginez une personne qui quitte son emploi du jour au lendemain sans filet de sécurité ; il s’apparenterait au piéton qui traverserait la chaussée sans vérifier qu’une voiture n’arrive. Il mettrait lui-même et sa famille en danger. Alors oui, la peur peut être bonne conseillère pour ne pas s’engager trop vite, pour assurer ses arrières et se protéger du danger. La peur est une émotion nécessaire.
Ensuite, la peur est en réalité révélatrice d’un besoin. Ainsi, la peur de créer une entreprise révèle un besoin de sécurité, la peur du regard des autres celui d’être aimé, la peur d’échouer celui d’être reconnu, etc. Il est intéressant d’écouter cette peur, pour connaître nos besoins réels et ainsi, y répondre mieux.
Dès que vous ressentirez cette émotion qu’est la peur, plutôt que de la balayer d’un geste de la main, posez-vous les bonnes questions : contre quel danger est-ce que j’essaye de me protéger ? Quel besoin se cache derrière ma peur ? Comment puis-je répondre à ce besoin efficacement ?
Au lieu de vous persuader de ne plus avoir peur, préférez vous demander ce qu’elle vous apprend sur vous-même… 
Si vous vous sentez limité(e) par votre peur et que vous avez du mal à répondre seul(e) aux questions posées ci-dessus, pourquoi ne pas vous faire accompagner ? Plus d’informations en cliquant ici.


Rejoignez également ma communauté Instagram : cliquez sur ce lien pour y accéder.

Et pour être prévenu(e) de l’arrivée des nouveaux articles, abonnez-vous à la newsletter ! Vous recevrez de l’inspiration gratuite chaque semaine:)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *